Rappel

Je tiens à vous rappeler qu’il est impératif d’être prudent lors de l’utilisation des huiles essentielles et de se renseigner correctement sur leurs emplois.

De même, l’utilisation des matières premières doit être réfléchie avant de mettre en œuvre une des recettes de ce blog, ainsi que leur stockage (longue conservation des produits, protection des enfants, etc.).

Je partage volontiers mes expériences, recettes et autres connaissances. En tant que lecteurs responsables, je vous prie de citer ce blog dans vos sources si vous souhaitez partager son contenu. C’est le plus petit des respects que vous pouvez me témoigner…

La mise en œuvre des recettes de ce blog est sous votre propre responsabilité. Je ne pourrais en aucun cas être tenue pour responsable. Vous êtes de même responsables de la bonne mise en œuvre et de tous les changements apportés à la recette présentée et à un usage différent.

Veuillez aussi prendre note, en pied de page, du rappel du code de la propriété intellectuelle.

La cire d'abeille : purification

Mon beau-père m'a donnée de la très belle et odorante cire d'abeille brute de ses ruches à utiliser dans mes tambouilles. Mais avant de pouvoir l'utiliser, il a fallu la préparer, la purifier.

La cire d'abeille brute
La cire d'abeille brute
Les belles alvéoles :-)

Laque

Cette recette donne une laque que je trouve relativement légère, sans effet casque. Elle ne colle pas, ne sent pas dans les cheveux (malgré ce qu'on pourrait croire), fixe la coiffure sans pour autant étouffer le cheveux, et ne laisse pas de résidus. Et en plus, la bière contient de nombreux éléments qui font du bien aux cheveux. Le miel est pour moi un ingrédient essentiel dans les soins que je fais pour mes cheveux, je me suis rendue très vite compte qu'ils adorent ça, et je ne les en prive pas. Dans la laque, il se marie à merveille avec la bière en hydratant les cheveux, leur apportant du brillant, de la tenue, du volume et de la souplesse.

La bière a de nombreuses vertus pour la chevelure:
- elle est supposée aider à la prévention de la chute du cheveux
- le malt renforcerait le cheveux et lui apporterait du volume
- elle fait briller la chevelure grâce à ses vitamines
- et ses protéines aideraient à réparer les cheveux abimés

Les restes de bière, je les utilise en lotion de rinçage, dans mes masques et/ou lotions de traitement capillaire. Je la conserve au frigo si je n'en ai pas besoin tout de suite, dans une bouteille en verre avec un couvercle.

Spray eau rebouclante pour cheveux naturellement ondulés/bouclés/frisés

J'ai eu idée de ce spray en constatant l'été, à la plage, en Italie ou lors de mes vacances dans les caraïbes, que mes cheveux sont souples avec, pour changer, des boucles/ondulations bien définies et qui ne se détendent pas.


Si il y a une chose qui est facile à reproduire chez soi, c'est bien l'eau salée!!

Attention toute fois à ne pas abuser de ce spray, le sel dessèche les cheveux (ça aussi on s'en rend vite compte à la fin des vacances...). Je l'accompagne systématiquement d'huile pour les pointes, et je finalise avec un peu de ma laque légère (pour les bienfait de la bière et des HE qu'elle contient -  recette à venir).

Recette:


150 ml eau bouillante
1 c.s. de sel de mer. Les marais salant français ont les produits idéals pour cette recette: fleur de sel Camarguais et sel gris marin de l'île de Ré.

Mélanger dans un bol jusqu'à ce que le sel soit complètement dissout puis mettre en flacon spray.


A utiliser avec parcimonie sur la chevelure humide après le shampoing (ce que je ne fais jamais personnellement) ou pour redonner un peu du tonus aux boucles aux 3, 4 et/ou 5 ème jour après le shampoing (oui oui, quand on arrête d'utiliser de la m**** pour ses cheveux, ils respirent bien mieux, graissent bien moins vite et il est possible d'espacer significativement les shampoings par rapport à son habitude!)


Attention aux frisottis! Si vous avez tendance à avoir des frisottis plein la tête à la moindre occasion, n'ayez pas la main trop lourde sur ce spray. Quelques pshiit à répartir dans l'ensemble de la chevelure, pas plus!


Se nourrir autrement

Lors d'une conférence, le Dr. Terry Wahls témoigne du pouvoir de l'alimentation sur notre santé. Je n'ai pas trouvé de version sous titrée en français, désolée à tout ceux qui ne comprennent pas l'anglais.

Ce n'est qu'un témoignage parmi beaucoup d'autres, il suffit de chercher un peu sur la toile pour trouver des informations sur la prévention des cancers et des rechutes, la diminution des maux articulaires, etc., grâce à notre alimentation.

Dans la médecine traditionnelle Chinoise, la nourriture est considérée comme de la médecine. Certains restaurants (encore aujourd'hui) vous composent un menu après avoir été diagnostiqué, un menu qui convient à votre condition et à vos besoins.

Nos sociétés actuelles ont trop tendance à oublier qu'on se nourrit en tout premier lieu pour apporter les nutriments nécessaires à notre corps afin de bien fonctionner, avant même de se résumer au plaisir ou à des normes. Les journalistes et les politiques (entre autres...) sont complètement sous le contrôle des grandes sociétés agroalimentaires qui ne cherchent qu'à obtenir plus de pouvoir et d'argent par l'asservissement des populations. On ne nous informe pas pour ce qui est mieux pour notre santé et pour notre planète, mais pour nous pousser à consommer ce qui engendre du profit aux plus grosses sociétés/marchés de l'agroalimentaire. Les pyramides alimentaires officielles en sont les plus aberrants des exemples de manipulation de la population...


A la maison, on n'écoute plus les sources officielles, on n'écoute plus les diététiciens corrompus, mais on écoute notre corps:

- On fuit les plats industriels bien trop salés (peut être que je publierais quelque chose que le sel un jour)

- On fuit aussi les pesticides et les résidus chimiques le plus possible et dès qu'on le peut (mais nous restons réalistes que même le bio est devenu un marché comme un autre pour attirer et faire de l'argent, et qu'il faut bien rester vigilants et alertés quant aux nouvelles normes et spécifications qui sortent et qui sont/risquent bien souvent revues à la hausse sous la pression des capitalistes)

- On fuit les "fast food", trop gras, trop sucrée, trop salé (et on ne connait pas tout...), sans pour autant fuir ce qui se mange là bas. Ce qui m'amène à mon dernier point...

- On favorise le tout fait maison.

Oui ça prend un peu du temps, j'avoue, mais quelle satisfaction de savoir que ce que l'on mange ne nous pourrit pas de l'intérieur...

Et que c'est gratifiant d'être conscients que tout le mauvais qu'on accumule maintenant va avoir des répercutions dans notre futur et pour nos enfants (à qui l'on transmet bien évidemment nos résidus de pesticides et tutti quanti dès la fécondation, sans parler des terribles habitudes alimentaires).

On décide de dire stop dès maintenant, de ne pas attendre d'être malade et de coûter une fortune à son gouvernement en médicaments et soins médicaux pour essayer de faire mieux pour notre santé, notre cerveau et notre motricité, pour notre gestion du stress et des émotions, pour nos enfants et les générations à venir.

Et si, plutôt que de systématiquement diagnostiquer un enfant hyperactif, ou regardait aussi ce qu'il avale depuis qu'il est né, ce que ces parents avalent depuis des années?

Et si, plutôt que de se plaindre de fatigue, de maux articulaires, de trous de mémoire, on se prenait en main et réduisait le gluten, le sel, les pesticides et autres produits chimiques, les produits laitiers plutôt que d'engraisser les multinationales pharmaceutiques qui se plaisent à entretenir des maladies, à créer des besoins pour s'assurer un taux de croissance exorbitant, générer du profit pour ceux déjà bien riches et la domination et le contrôle de toute une population complètement asservie?

Et d'où viennent toutes ses nouvelles maladies?...


"- de télé pour + de jardinage bio, + de fait maison, + de plaisir, - de stress et - d'asservissement, + de liberté !"

Il n'y a aucune garantie que nous n'aurons aucun problèmes de santé en rééquilibrant notre alimentation. Évidemment il y a d'autres facteurs (et il y a aussi ce que nos parents nous on transmit, eux qui n'étaient pas conscients de tout cela...).

Si je peux faire en sorte de laisser un héritage bénéfique niveau santé à mes enfants, leur éviter d'avoir à souffrir d'asthme, d'allergies alimentaires, de troubles de concentration, de diabète et de plein d'autres choses que je ne citerai pas ici, alors je considère que c'est suffisant pour rééquilibrer mon alimentation et changer mes habitudes.

Liquide Vaisselle

Trouver un liquide vaisselle qui nous convienne à la maison n'a pas été une mince affaire. J'ai bien cru qu'il me faudrait abandonner et me contenter d'acheter du liquide vaisselle bio et le "rallonger" comme propose Raffa sur son site que je vous invite à consulter (vous trouverez le lien dans la colonne de droite).

Cependant, j'ai réussi à trouvé chaussure à mon pied!! Il demande un peu de rodage pour le dosage et la sensation qu'il laisse, très différente d'un liquide vaisselle du commerce, mais il nettoie avec une efficacité déconcertante. Je n'ai eu à changer aucunes de mes habitudes quand je fais ma vaisselle, il nettoie les choses très grasse aussi bien que mes précédents liquide vaisselle, donc je n'ai rien à redire... Je l'utilise depuis fin février 2012, et il a aussi été adopté par l'Homme de la maison.

Lessive au savon de Marseille

Voici ma recette de lessive. Je me suis inspirée ici et ici principalement. J'ai fait le quart des doses indiquées ci-dessous, et je l'utilise déjà depuis 3 mois, on fait 1 à 2 lessives par semaine en moyenne, le pot n'est qu'à moitié vide. Donc c'est quand même plutôt économique, en plus d'être plus écologique.

Nettoyer du "brûlé"

Voici une petite vidéo, en 2 parties, qui saura vous convaincre beaucoup plus que tout les mots que je pourrais dire...

Vidéo 1 (accélérée par 3): Je dois nettoyer la plaque de cuisson dans mon four/micro-onde, qui en a bien besoin. Je me munie de mon petit morceau d'éponge et de mon bicarbonate de soude. J'humidifie la plaque et enlève le plus gros (sans aucun effort de ma part) avec une éponge humide. Je saupoudre ensuite de bicarbonate de soude et laisse poser quelques instants (quelques minutes en général, jusqu'à une nuit si nécessaire).

video

Vidéo 2 (accélérée par 3): Au travail! J'humidifie légèrement mon morceau d'éponge, et je nettoie ma plaque de cuisson, bien sale avec du brûlé partout, avec très peu d'effort, en 5 minutes environ. Quand c'est fini, il suffit de rincer rapidement pour se débarrasser du bicarbonate de soude, et voilà!

video

Cette astuce marche aussi pour nettoyer, entre autres,  les parois du four, les grilles de la gazinière et les casseroles qui en auraient besoin (pour les casseroles très très brûler, il y a aussi d'autres astuces).